Chatterie Royal Bengal

Aller au contenu

Menu principal

Trucs Chats
 

Problèmes de litière

Avant de parler de problèmes de pipi en dehors de la litière, il faut savoir que le bac à litière est la zone d’élimination du chat et qu’il peut la retrouver assez facilement grâce à son sens de l’orientation et son excellente mémoire cartésienne en plus d’un sens de l’odorat assez développé (il reconnait son odeur grâce à la félinine, hormone présente dans son urine), mais il ne faut pas oublier que le chaton est un bébé! Sachez qu’un bébé aime beaucoup jouer et qu’aller à la toilette n’est pas une priorité, qu’il attend souvent à la dernière minute pour y aller et que si elle est trop loin de lui, il va se trouver une autre zone!

1. Le bac

Parlons en premier du bac à litière où la règle de base est d’avoir un bac de plus que le nombre de chats dans la maison.
Son emplacement est primordial; il doit être placé de façon à que le chat puisse se dissimuler en faisant ses besoins en toute intimité et tranquillité mais aussi de façon à ce qu’il puisse surveiller son environnement; il doit être capable de s’enfuir aisément en cas de danger.
Il doit être suffisamment grand pour que le chat s’y sente à l’aise et certain préfère utiliser un coin pour le liquide et un autre pour le solide! Il doit correspondre à la longueur du chat, du bout du museau au bout de la queue, surtout en ce qui concerne le bac principal! Le second peut être un peu plus petit.
Un bon bac doit pouvoir accepter au moins 2 chats à la fois, si ce n’est pas 3.

2. La litière

La quantité est très importante car le chat doit pouvoir gratter pour enfouir ses besoins sans toucher au fond du bac.
La sorte aussi est très importante : idéalement, être agglomérante, le moins parfumée possible et sa texture doit se rapprocher de celle du sable.
Elle doit être propre, nettoyée régulièrement (1 à 2 fois par jour).
Elle ne doit pas contenir trop de poussières car cela est inconfortable pour le chat tout en risquant de lui causer des infections urinaires.
Quand on a trouvé la bonne litière que le chat aime, on ne change plus même si d’autres marques s’avèrent moins dispendieuses, en solde ou de meilleure apparence selon nous. C’est le chat qui décide!

Le chat qui urine en dehors de son bac indique un problème de comportement :

  1. Litière trop petite, qui ne respecte pas son confort, son désir de faire ses besoins dans des zones distinctes.
  2. Manque de litière : plusieurs ne font pas pipi ou caca dans le même bac, une litière de plus que le nombre de chats.
  3. L’entretien de la litière est très important car le chat est un animal très propre qui peut refuser d’aller dans une litière déjà souillée; nettoyer la litière de 1 à 2 fois par jour. Il faut aussi vider régulièrement le bac, bien le laver à l’eau chaude savonneuse et le remplir avec une litière nouvelle, au moins aux 3-4 semaines.
  4. La quantité de litière est aussi très importante : il faut environ de 3 à 4 pouces de litière en tout temps. Attention car à force d’enlever les saletés, on diminue l’épaisseur de litière. Il faut se souvenir que le chat doit être capable de gratter pour enfouir ses besoins sans toucher au fond. Il faut donc en rajouter régulièrement.
  5. La qualité de la litière est très importante : choisir une litière qui a le moins possible de poussières pour éviter les problèmes urinaires. C’est le chat qui choisit sa litière et pas le maître! Une fois trouver la bonne litière ne plus la changer en fonction des prix, des spéciaux et autre. Certains chats n’aiment pas les litières avec un parfum incorporé. Il se peut que le chat n’aime pas le type de litière que vous lui fournissez et il peut vouloir un bac ressemblant à celui qu’il avait quand il était bébé.
  6. Le bac doit être situé dans une zone assez tranquille, facilement accessible, orienté de façon à ce que le chat qui l’utilise voit ce qui se passe et puisse s’enfuir au besoin.
  7. Le bac ne doit pas être placé trop près de la zone d’alimentation ou de repos.
  8. Si présence de plusieurs chats, il se peut qu’un dominant bloque l’accès au bac pour imposer son autorité.
  9. L’anxiété, la peur, l’ennui peuvent faire que le chat va uriner sur le lit ou le divan car ce sont à ces endroits que l’odeur du maître est la plus forte. Il est important de neutraliser l’odeur de l’urine le plus rapidement possible en utilisant des produits spécifiques à cela et éviter tout produit à base d’ammoniac car l’urine en contient elle aussi. (voir SOS Odeur)
  10. Une pathologie urinaire comme calculs urinaires (urolythiases) ou infections (cystite) entraine de la douleur quand il urine, douleur que le chat peut associer au bac! Il existe des litières ou des produits marqueurs de maladie urinaire (Intersand, par exemple)



L’alimentation du chat
 

Le chat est un animal, à prime abord, carnivore, c’est-à-dire que son système digestif est fait pour digérer des protéines d’origine animale (soit la viande). Toutefois, la cohabitation avec l’humain a fait en sorte que la plupart tolèrent très bien les céréales, le maïs, les grains, le gluten, ce qui en a fait des animaux plutôt omnivores!

Cependant, il arrive que des chats manifestent une intolérance à certaines céréales, au maïs ou au gluten. C’est le cas pour de plus en plus de chats, en autre les chats hybrides, comme le Bengal. Ce dernier est une toute nouvelle race datant des années 1980 (ce qui est très jeune pour une espèce), crée par l’homme et qui est issu du croisement d’un félin sauvage, le Bengal d’Asie avec des chats de différentes races bien établies depuis longtemps comme le chat domestique, l’Abyssin (ce dernier existait à l’époque de Cléopâtre!) et plusieurs autres.

Hors la physiologie des organes internes des animaux évolue avec le temps mais cela peut prendre plusieurs années, voir des siècles! Ainsi, le système digestif du Bengal peut avoir certaines particularités (sensibilité digestive) tout comme celui de certains animaux souffrant d’une déficience enzymatique, ce qui fait en sorte qu’ils ont la difficulté à digérer les céréales.

Cela se manifeste pas de la diarrhée, d’intensité variable, allant même jusqu’à avoir du sang dans leurs selles. Cette diarrhée souvent nommée idiopathique (sans cause identifiée), n’entraine pas de signes de maladies comme la fièvre, la déshydratation et la perte de poids, à court terme mais nuit considérablement au chat quand même et lui cause de la douleur et de la mal absorption! Le changement de régime pour une alimentation riche en protéines et sans grains, sans maïs et sans gluten la corrige très rapidement et on retrouve un chat heureux!

Les aliments sans grains sont une excellente source d’aliments pour le chat mais cependant, leur digestion peut entrainer une augmentation du pH de leur urine qui devient alors alcaline. Ce phénomène peut rendre la vessie de l’animal plus à risque de stimuler la prolifération de bactéries (cystite) ou encore entrainer la formation de certains calculs urinaires (urolythiases). Pour contrer cela, je recommande à mes clients de donner un acidifiant alimentaire à leurs chats; la vitamine C en poudre ou moulue est un excellent choix car en plus de baisser le pH de l’urine, soit de l’acidifier, elle est un excellent anti-oxydant, qui renforcit le système immunitaire du chat.

Les calculs urinaires sont un vrai fléau pour nos chats et comme précautions à prendre,

  1. On doit s’assurer qu’ils boivent suffisamment d’eau, en la changeant matin et soir, en ayant un bol lavé à chaque fois. On peut mettre en surface des glaçons pour les attirer.
  2. Fournir la moitié de l’alimentation quotidienne sous forme de pâtée. On pourra alors soupoudrer la vitamine C dessus, le matin.

Bref, nos chats sont avant tout des félins carnivores qui sont faits pour manger de la viande et beaucoup moins, voir pas du tout, les céréales. Il est très judicieux de leur donner un aliment sous forme de croquettes servie à volonté et un autre en purée, idéalement matin et soir. De plus, chez nous, nous offrons à nos chats tout un choix d’aliments : c’est un bar ouvert de croquettes sans céréales, contenant du canard, du poulet et du poisson. La variété semblerait de plus en plus préconisée et cela aiderait au contrôle des pathologies urinaires.

Attention, cependant, on parle de plus en plus d’allergie ou d’intolérance au poulet. En cas de doute, commencer par un aliment sans céréales à base de poisson ou canard. Si tout va bien, ajouter celui au poulet.


Dre Christiane Bédard Royal. m.v., consultante en grandes populations canine et féline et copropriétaire de la Chatterie Royal Bengal®
 



Étapes de la vie du chaton
 

Le chat est un animal, à prime abord, carnivore, c’est-à-dire que son système digestif est fait pour digérer des protéines d’origine animale (soit la viande). Toutefois, la cohabitation avec l’humain a fait en sorte que la plupart tolèrent très bien les céréales, le maïs, les grains, le gluten, ce qui en a fait des animaux plutôt omnivores!

Semaine 1 :

Téter et dormir, totalement dépendant de leur mère

Sont sourds, aveugles et incapables de marcher

Semaine 2 :

Commencent à se déplacer en rampant

Commencent à ouvrir leurs yeux, commencent à entendre un peu

Semaine 3 :

Sorties des premières dents de lait

Sont capables de se tenir debout

Commencent à explorer et jouer ensemble

Semaine 4 :

La maman commence à s’éloigner un peu

Semaine 5 :

La maman leur montre comment à se laver et à utiliser la litière. Commencer la sociabilisassions

Semaine 6 :

La maman commence le sevrage et commencer à ajouter un aliment chaton

Semaine 7 :

Ils développent leur caractère et leur sens, explorent leur environnement, à jouer et à se bagarrer ensemble

Semaine 8 :

Ils sont plus indépendants et le sevrage est bien commencé

Semaine 12 :

Ils sont indépendants de leur mère, surtout en ce qui concerne les petits garçons. Les petites filles restent plus près de leur mère plus longtemps.

 

Retourner au contenu | Retourner au menu